Les chroniques de bébé

Petite présentation...

Bonjour bonjour !

 

Avant toute chose, une petite présentation s'impose ! Je m'appelle Chloé, j'ai 26 ans et je suis maman d'une petite fille de huit mois.

Je suis également passionée par le domaine de l'enfance en général : le développement des enfants, leur "mode de fonctionnement", mais aussi les produits de puériculture.

C'est pour cela que j'ai choisi d'en faire mon métier et que j'ai suivi une formation qui m'a passionnée : celle d' Éducatrice de Jeunes Enfants. J'ai alors découvert un autre domaine qui m'a beaucoup touché et passionné : le soutien et l'accompagnement à la parentalité. Et pour en avoir fait la récente expérience, je sais désormais que devenir parent peut s'avérer être une chose bien différente de ce qu'on avait imaginé ! C'est la raison pour laquelle j'ai eu envie de créer ce blog : pour montrer que nos représentations et notre vécu en tant que parents sont parfois (souvent !) bien différents et surtout parce qu'il existe une inifinité de manières d'élever son enfant.

Ne nous leurons pas, le parent parfait n'existe pas et avoir un enfant est une aventure de tous les instants !!

Sur ce blog, je partagerai donc un peu de moi et de mes centres d'intérêts variés, un peu de nous et de notre expérience personnelle en tant que parents, mais aussi un peu de tout ce que l'on peut faire avec bébé. J'espère que cela vous parlera et que vous trouverez un petit peu d'inspiration ou pourquoi pas même de réconfort dans vos moments de doutes.

N'hésitez pas à échanger sur les sujets et à partager vos ressentis !!

- Et parce qu'on ne naît pas parent, on le devient -

11221718_424903671025466_3446893128355442424_n

Bonne visite à vous ! :)

Posté par 123chroniquebebe à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 février 2019

Allaiter un bébé allergique... un combat au quotidien.

Aujourd'hui j'ai décidé de vous raconter notre histoire autour de l'allaitement. Je ne parlerai pas vraiment du fonctionnement (avec les poussées de croissances et tout et tout, car il y a un site vraiment bien fait pour répondre à ce genre de questions qui est celui de La Leche League).

La Leche League France - Allaitement et maternage

Allaitement : notre association est là pour vous soutenir

https://www.lllfrance.org


Non, dans cet article, je vais vous parler de notre histoire personnelle autour d'un tout autre sujet : les allergies alimentaires.  Déjà parce que cela fait toujours du bien de partager un peu ce que l'on a vécu, et ensuite parce que peut-être que derrière votre écran, vous vous trouvez dans une situation similaire et que cela peut vous aider à vous sentir moins seul ;-)


 

Allaiter a toujours été un souhait, une envie profonde et un choix à deux, réfléchi et discuté. Avant l'accouchement, nous avions eu la chance d'avoir des "cours" dispensés par une sage-femme bienveillante et parfaitement renseignée à ce sujet.

A la naissance, notre puce était déjà un petit poids et elle peinait à en gagner. Déjà à partir de ce moment, la balance est devenue notre "bête noire". Les premiers jours à la maternité ont été éprouvants car si au début, il était normal que bébé perde du poids, les professionnels qui nous accompagnaient devenaient de plus en plus insistants. Nous en sommes même venus à peser bébé avant et après une tétée... Autant vous dire que ça n'aidait pas vraiement à destresser, surtout quand la pesée d'après tétée n'était pas "concluante".

Les jours, puis les semaines se sont écoulés et au bout du premier mois, l'allaitement s'est bien mis en place.

A trois mois, bébé faisait ses nuits et avait un rythme de quatre tétées par jour. A l'époque, je ne le savais pas encore mais à cet âge et pour un allaitement, c'était beaucoup trop peu. Puis du jour au lendemain, surprise : bébé a perdu du poids. Elle semblait aussi avoir mal au ventre en permanence depuis quelques temps (on nous parlait alors de "coliques") et l'endormissement devenait de plus en plus compliqué. C'est la boule au ventre que je me suis rendue chez la pédiatre (deuxième professionnelle que nous rencontrions à l'époque) qui m'a lors froidement lâché que le problème venait de mon lait et qu'il fallait tout arrêter. Je ne pouvais pas y croire... J'avais toujours entendu dire que notre lait est parfaitement adapté à notre bébé et j'étais effondrée de penser que ma fille pouvait être aussi mal "à cause de moi".

"Si bébé n'a pas repris de poids d'ici la semaine prochaine, je la ferai hospitaliser".

Ces mots résonnent encore dans ma tête. Je suis alors passée par plusieurs états d'esprit. Tout d'abord, j'ai été effondrée. Puis je me suis sentie en colère d'avoir été si peu soutenue (et encore, c'est peu dire...). Alors avant de prendre une décision, je me suis rendue sur ... internet. J'ai visité différents sites, puis je suis tombée sur celui de la Leche League. Je le recommande fortement car, en plus d'avoir des tas d'articles bien argumentés et appuyés par des études concrètes, il possède aussi un forum sur lequel j'ai pu échanger et avoir le retour d'autres mamans ayant vécu la même expérience... Déjà, on m'a expliqué que bébé ne tétait pas assez et qu'à son âge, elle devrait téter au moins le double ! Aïe... Et là, on m'a mise sur une piste : celle des allergies alimentaires.

J'ai décidé de faire tout d'abord l'éviciton du lait de vache dans mon alimentation, et j'ai appris que les protéines restent jusqu'à quinze jours dans l'organisme ! Mais déjà au bout de quelques jours, ma puce semblait aller un peu mieux.

Pour en avoir le coeur net, une seule solution : faire un dépistage.

Mais prendre rendez-vous chez un allergologue n'a pas non plus été une chose aisée. Partout où je téléphonais, les délais d'attente pour un premier rendez-vous étaient de plusieurs mois. Et puis une amie m'a parlé d'une spécialiste qui consultait en urgence. Je l'ai contactée et miracle : deux jours plus tard, nous avions un rendez-vous !

Et à partir de là, tout s'est décanté. Je crois qu'il s'agit de la première professionnelle (mis à part la sage-femme) qui nous a réellement écouté et qui a respecté le choix de l'allaitement. Elle a fait des tests et le verdict est tombé plusieurs jours plus tard : notre fille faisait une allergie à retardement au lait, au blé et au gluten. Le choc ! Elle nous a également recommandé de diversifier notre puce plus tôt et selon un procédé très strict : pas plus d'un aliment nouveau à la fois durant quatre jours. Elle avait cinq mois à l'époque (contre les six mois d'allaitement exclusifs recommandés par l'Organisation Mondiale de la Santé).

Deux solutions se sont alors offertes à nous : arrêter l'allaitement ou alors faire des évictions de tous ces aliments allergènes et voir comment la situation évolue.

Dans notre entourage, beaucoup de personnes nous ont demandé pourquoi on s'acharnait. "Pourquoi ne pas la passer au lait en poudre ? Ce serait plus simple !". Du lait en poudre, j'en ai acheté, j'ai essayé d'en donner à ma fille qui n'en a jamais voulu et qui avait des hauts le coeur. Et puis non, ce n'est pas "plus simple"... Car il aurait encore fallu lui trouver un lait qui lui convienne, en sachant que le lait dit "hypoallergénique" contient des protéines de lait de vache qui sont "fragmentées" pour être plus digestes, mais qui ne sont pas forcément mieux tolérées. Alors pourquoi m'acharner ? Je n'en sais rien, pour tout vous dire. Je pense simplement qu'en tant que parents et pour des tas de raisons, on a des représentations, des idéaux et on se fixe des objectifs qui nous importent plus que tout. Je crois que c'est ce qui m'est arrivé.

Au bout de deux jours d'évictions du blé et du gluten (en plus du lait de vache, de brebis et de chèvre pour éviter les allergies croisées), miracle ! Notre fille ne pleurait quasiment plus ! Elle s'endormait seule sans problème et lors de ses périodes d'éveil, elle semblait plus souriante et apaisée.


 

A l'heure où j'écris cet article, bébé va sur ses dix mois ! Et elle se porte comme un charme, malgré un petit poids, spécifique aux allergies.

Dix mois d'allaitement, dont cinq mois d'évictions. Et même si ça n'a pas été simple tous les jours (surtout au début, le temps de trouver ses marques), je recommencerais sans hésiter ! Si, si, je vous jure ;-)

Moi qui suis grande amatrice de fromages :), c'est ce qui a été le plus difficile. Mais on s'habitue à cuisiner autrement et même à prendre du plaisir à redécouvrir de nouveaux aliments et de nouvelles manières de cuisiner. Et puis il y a aussi malgré tout une part de fierté de me dire "j'ai bien fais de suivre mon instinct et de ne rien lâcher". C'est aussi pour cela que je tenais à écrire ce looong récit. Être professionnelle ou non ne change absolument rien, lorsqu'on se trouve dans ce genre de situations, on est novice, comme tout le monde ! Mais on apprend à se faire confiance et c'est ça qui est gratifiant.

Alors un mot d'ordre pour finir cet article : Faites-vous confiance et ne lâchez rien ! :)

Posté par 123chroniquebebe à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2019

Éveiller les sens de bébé...

Dès la naissance, votre bébé va appréhender le monde qui l'entoure grâce à ses sens.

C'est entre-autre pour cela que très vite, il portera tout ce qu'il peut à sa bouche : c'est avant tout sa manière de découvrir un nouvel objet, une nouvelle texture, saveur, etc.

Voici dans cet article quelques idées de jeux très simples à faire avec bébé. Le fait de jouer et de baser ses jeux sur un ressenti sensoriel l'aidera à se développer, à gagner en dextérité et en autonomie.


1) Des bouteilles "sensorielles".

Fabriquées à base d'eau, de colle à paillette, de colorant alimentaire et de petits accessoires divers (boutons, ponpons, paillettes plus grosses, etc), elles ne manqueront pas d'attirer l'attention de bébé et de susciter son intérêt ! J'ai testé ces tubes en plastique dur (trouvés sur amazon) mais vous pouvez aussi essayer les bocaux de petite taille (moins pratiques à attraper et qui peuvent blesser bébé en cas de choc) ou tout simplement dans des bouteilles en plastique toutes simples ! Personnellement, je n'ai pas suivi d'exemple type, j'ai tout mélangé !

Laissez libre cours à votre imagination :)

IMG_3776

2) Des balles de différentes tailles et textures.

Ah les balles ! Elles roulent, s'attrappent, peuvent faire des "guillis" (comme la petite balle orange à picots). Bébé adore ! Elles participent au développement de la motricité de l'enfant mais peuvent aussi s'utiliser pour des petits jeux où l'on fait rouler la balle sur différentes parties du corps de bébé qui en prendra ainsi conscience. Plus tard, la balle pourra devenir un support de jeu différent lorsque bébé tiendra assis et pourra vous la renvoyer ! Fou rire garanti.

IMG_3768

3) Faire ou écouter de la musique...

Pour le premier noël de bébé, le Père Noël lui a apporté un assortiment de hochets sonores (mais pas trop... ;-) ). Le top !

Si vous savez jouer d'un instrument de musique, c'est encore mieux car bébé sera sans aucun doute intéressé !! Mais si vous n'avez pas de jeux sonores ou d'instrument à proximité, pas de soucis ! Vous pouvez initier bébé à écouter différents sons en claquant des doigts, en frappant dans les mains ou en faisant des percussions sur plein d'objets différents du quotidien !

Et bien sûr, si vous aimez chanter, bébé sera ravi ! Toutes les occasions sont bonnes : pour jouer, l'amuser, le calmer ... Chantez dans votre langue ou dans une autre, des comptines ou vos chansons favorites ! Que vous expérimentiez des sons (les bébés commencent par les voyelles généralement : "a", "o", "e"...) ou que vous chantiez de vraies chansons, vous verrez que bébé en sera friand et ... peu importe si vous chantez faux, l'avantage est qu'il ne vous jugera pas sur ce point ;-)

 

IMG_3775 2

4) Jouer avec des boîtes...

C'est un exemple parmi tant d'autres ; moi qui garde toujours tout, j'ai proposé à ma fille des petites boîtes à thé rondes et colorées en métal. Elles brillent, elles sentent bon, elles s'empilent les unes sur les autres, elles roulent et on peut y glisser des petites choses pour produire des sons (comme du riz, des lentilles, de la semoule...).

Parce que NON, bébé n'a pas besoin du dernier jouet high-tech' sorti en magasin pour s'amuser !! Bien au contraire ! N'avez-vous jamais remarqué que souvent, un enfant s'amuse presque plus avec l'emballage que le jouet lui-même ? C'est tout simplement parce qu'avant d'être intéressé par les produits à la mode, bébé découvre tout ce qui l'entoure et que l'adulte, bien souvent, ne remarque même plus. Je vous le disais en présentation, nous avons à notre portée une multitude de choses à faire découvrir à bébé, alors profitons-en !

IMG_3769

5) Fabriquer des mobiles...

Une branche, un morceau de ficelle, quelques plumes, boutons, ponpons, etc et le tour est joué !

Pour ma part, j'adore acheter plein de petits accessoires peu coûteux et les réitiliser au grè de mes envies ; (en voici un petit exemple en photo).

Placés en hauteur, ils sont généralement appréciés par les bébés dès leur plus jeune âge car ils peuvent les contempler sans efforts. Observer une plume qui vole ou une lumière douce qui scintille peut aider bébé à se sentir apaisé. Plus tard, il essayera sans doute de l'attraper alors il est bon de le savoir avant afin d'éviter qu'il ne se sente trop frustré si il ne peut pas du tout y accéder (si le mobile est trop fragile par exemple).

IMG_3771

Posté par 123chroniquebebe à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2019

Des livres pour bébé.

Lire à bébé ? Quelle drôle d'idée ?!

Et bien pas tant que ça figurez-vous ! ;-)

D'une manière générale, parler à un bébé n'est pas absurde du tout, au contraire. Dès la naissance, bébé est un être à part entière qui a besoin d'être rassuré et qui a tout à découvrir. En lui parlant, vous lui transmettez un langage qu'il apprendra plus tard, mais surtout des émotions. Au travers de l'intonnation de votre voix, le bébé ressens dès tout petit si vous êtes joyeux, triste, en colère, anxieux... Et mettre des mots sur ces états et émotions va lui permettre de mieux les intégrer.

C'est pourquoi les livres constituent des supports très intéressants dans la communication avec bébé.

 

Mais alors comment savoir quel livre est adapté à bébé ?

Pour un bébé (dès la naissance), choisissez plutôt des livres dont l'histoire est assez courte. Un texte assez court conservera toute l'attention de bébé et en particulier si une phrase revient régulièrement tout au long de l'histoire : cela constituera pour lui une sorte de repère.

Concernant sa composition, le plus adapté sera un livre que bébé peut attraper (pas trop petit ni trop gros), aux pages cartonnées ou du moins qui ne se déchirent pas.

Bébé appréciera particulièrement les contrastes : le noir et blanc (même si, je vous l'accorde, ce n'est pas forcément le premier choix que l'on ferait pour un bébé, et pourtant..!), les couleurs vives ou réfléchissantes.

Les livres avec des textures différentes sont également très intéressants, là encore pour la dimension sensorielle qu'ils offrent à bébé.

IMG_3777

Voici en image une gamme de livres que j'ai adoré ! Il s'agit de la collection "Petit Nathan".

Ils sont conseillés "dès 6 mois", personnellement, nous les avons proposé à notre fille aux alentours de ses 3 mois et elle y était déjà très réceptive ! Chaque livre propose de suivre un petit animal en matière toute douce au fil des pages dans un univers contrasté et attractif.

 

Bonne lecture !

 

Posté par 123chroniquebebe à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2019

L'angoisse du huitième mois .

Angoisse du huitième mois, angoisse de séparation, peur de l'étranger...

Autant de noms donnés à cette période bien délicate que traversent nos bouts d'choux aux alentours de leur sixième à dixième mois de vie environ.        Chez certains enfants, elle peut également passer inaperçue.

Mais alors comment se manifeste t-elle ?

Bébé se cache ou se met à pleurer lorsqu'il se trouve en présence de personnes qu'il n'a pas l'habitude de voir ?

Son comportement a changé au moment des siestes ou du coucher ?

Alors vous êtes sûrement dans cette fameuse période d'angoisse.

J'ai eu beau le savoir et m'y préparer, lorsque c'est arrivé à ma fille, la première chose qui m'a traversé l'esprit est : "Ce n'est pas possible, elle se moque de moi !". Elle qui s'endormait sans peine, la voilà qui se met à pleurer lorsque son papa ou moi quittons la pièce, et qui rit lorsqu'elle nous voit revenir. De quoi s'en trouver destabilisé !

 

  • Pourquoi "au huitième mois" ?

Parce que le cerveau de bébé évolue. Il prend alors conscience qu'il est un être à part entière, séparé de ses parents et de son environnement. Il réalise qu'il peut se retrouver seul et cela devient une source d'angoisse. C'est une étape importante dans son développement, cela signifie qu'il grandit ! :)

 

  • Mais alors, comment réagir ?

Tout d'abord, je trouve qu'en ayant conscience de ce qui se passe dans la tête de bébé, on parvient à mieux se mettre à sa place et donc à être plus facilement patient. Il n'y a évidemment pas de comportement "type" à adopter et il est important de garder à l'esprit que chaque bébé est différent.

Mais on préconise tout de même quelques petites choses.

Premièrement, rester calme. Même si ce n'est pas toujours facile car on peut être soi-même fatigué, préoccupé, etc. Si l'on cède à l'énervement, bébé va fatalement le ressentir et il ne comprendra pas ce qui se passe. Alors cela va devenir un cercle vicieux et plus vous vous énervez, plus il risque d'être difficile à rassurer lui aussi.

Si vous pouvez délèguer, n'hésitez pas à le faire le temps de souffler et surtout, ne culpabilisez pas.                                                                                         Si vous êtes seul(e), respirez un bon coup. Dites vous que ce n'est qu'une passade et que cela ne sera bientôt plus qu'un souvenir. Dites-vous que votre bébé redécouvre en quelque-sorte le monde et que cela constitue un gros changement pour lui. Et il a besoin de vous pour se rassurer. C'est plutôt attachant vu comme cela, non ?

Bon. Vous êtes armés de patience mais bébé rigole en face de vous et se met à hurler quand vous tournez les talons.

La difficulté est de trouver le juste équilibre entre "être ferme" et "être rassurant".

Vous pouvez dire à bébé que c'est l'heure pour lui de se reposer et qu'il en a besoin. Vous pouvez le prendre dans vos bras pour l'aider à retrouver son calme. N'ayez pas peur de lui donner de "mauvaises habitudes". Si vous sentez qu'il peut s'endormir ou se calmer seul, alors essayez ce qui convient pour l'endormissement.

En ce qui concerne ma fille par exemple, cela la rassurait généralement que l'on pose la main sur son ventre.

 

Pour le soir, il peut être intéressant, si ce n'est pas déjà fait, d'instaurer un rituel du coucher : le repas, le bain, une histoire, un câlin et au lit ! (par exemple)

A vous d'essayer ce qui peut convenir et d'observer bébé afin de voir ce qui fonctionne le mieux.

 

Au quotidien, vous pouvez jouer avec bébé à "coucou, me voilà".

Le principe est simple : vous vous cachez derrière vos mains ou derrière un objet et vous vous amusez à faire coucou à votre bébé. Vous allez voir, il devrait apprécier ! En plus d'être amusant, ce petit jeu lui permettra de comprendre la permanence de l'objet, même si il ne le voit plus.

_______________________________

Quelques petits points "clés" qui peuvent aider :

- Non, parler à bébé n'est pas une chose stupide. Bien au contraire ! Si il ne comprends pas les mots à proprement parler, il comprend l'intonnation avec laquelle vous les dites. Ainsi, il distinguera petit à petit les émotions qui vous traversent.

- Porter son bébé ne le rendra pas dépendant de vous. On dit bien souvent qu'un enfant a besoin de s'attacher pour mieux se détacher. Le porter, le câliner, lui parler tendrement l'aidera à avoir confiance en vous, en lui et à explorer le monde qui l'entoure par la suite.

- Enfin, gardez à l'esprit qu'avant l'âge de deux ans, votre bébé ne fait pas de caprice. Il ne comprend pas encore ou alors depuis peu le "non". Il ne se joue donc pas de vous. Au pire, il "teste" vos réactions afin de se rassurer.

Posté par 123chroniquebebe à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2019

Le burn-out parental... ce sujet tabou.

Aujourd'hui, je vous partage un article très intéressant mais dont le sujet est encore tabou... Le burn-out parental.

Un sujet délicat mais qui pourrait aider tellement de parents en difficulté si ils osaient en parler sans avoir peur de se faire juger ! Avoir un enfant est une étape importante, elle marque un tournant à 180° dans nos vies, et elle est synonyme de bouleversements en tous genres. Et si il s'agit généralement d'un "projet" de vie qu'on a mûrit et attendu, il peut parfois se révèler très difficile lorsque l'on se sent fatigué et peu (voire pas) soutenu.

 

"On l'a attendu pendant neuf mois et quand il est là, on regrette" : comment le burn out parental a bouleversé leur vie

La première étude consacrée à ce syndrome, encore peu connu, vient de paraître. Comment l'identifier ? Comment s'en sortir ? Des mères racontent leur histoire à franceinfo. "Mon aîné aurait pu partir plusieurs semaines qu'il ne m'aurait pas manqué, tant je suis à bout." Depuis la Belgique, Fanny confie par téléphone son épuisement.

https://www.francetvinfo.fr

Parce qu'il est important de savoir demander de l'aide lorsque l'on se sent dépassé.

N'hésitez pas à demander de l'aide à vos proches, mais aussi aux professionnels qui vous entourent, vous et votre enfant (professionnels de santé, de l'enfance, associations...).

Posté par 123chroniquebebe à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2019

Ma bonne résolution de cette année : réduire nos déchets.

A force de fréquenter les magasins bio, j'en suis venue à changer mon état d'esprit sur ma manière de consommer.

Je plaisante, mais plus sérieusement, je pense que le fait d'avoir eu à repenser mon mode de consommation alimentaire m'a amené à m'interroger sur ma façon de vivre en général.

Par exemple, je suis une grande (très graaande) consommatrice d'eau en bouteille et je n'ai pris que récemment conscience que je produisais beaucoup trop de déchets... Mieux vaut tard que jamais comme on dit.

Alors certes, il ne s'agit pas du thème de ce blog, mais j'ai eu envie de faire une petite entorse à la règle pour évoquer avec vous ce sujet qui est particulièrement d'actualité.

Ma bonne résolution pour cette année sera donc d'investir dans une bouteille en inox (avec des avantages pour la santé en plus) dispo ici :

Bouteilles et gourdes en inox - Gaspajoe

Gaspajoe, la marque française pionnière des alternatives INOX au plastique. Designs uniques de gourdes, gobelets et pailles pour un mode de vie zéro déchet chic and green ! Des cadeaux durables, écologiques et sans BPA pour enfants et adultes.

https://gaspajoe.fr

ou ici :

Couches lavables et Echarpe de portage Maman Natur'elle - Couches lavables bébé

Maman Natur'elle, vente de couches lavables bébé, écharpes de portage, et produits naturels pour mamans, futures mamans et bébés. Des couches lavables pratiques, modernes et écologiques. Des couches lavables et écharpes de portage à petit prix

https://www.maman-naturelle.com

et de privilègier les produits disponibles "en vrac" dans les magasins :)

Posté par 123chroniquebebe à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Objectif : réduction des déchets !

IMG_3782

En image, un premier pas sur le chemin de la réduction de nos déchets ménagers ! De jolis bocaux de différentes tailles, et le tour est joué ! Soyons réalistes, je pense qu'un objectif "zéro déchets" comme j'ai pu le voir dans certains reportages télévisés serait (pour le moment du moins) trop compliqué à réaliser. Mais l'envie de changer nos habitudes dans ce sens a bien mûri donc aujourd'hui, on se lance !

A la maison, on trie, on garde la majorité des contenants en verre pour les réutiliser, nous avons aussi des poules et bientôt un compost. Petit à petit, j'aimerais réussir à supprimer totalement les déchets plastiques de ma cuisine (pour commencer) donc les prochaines courses se feront "en vrac".

Une fois que ce système sera bien mis en place, j'aimerais beaucoup essayer de fabriquer mon propre produit de vaisselle ainsi que mes savons solides ; encore une fois à cause de ma peau qui tolère de moins en moins les produits sans doute un peu trop agressifs... Je vous mettrai le procédé de fabrication en ligne une fois le moment venu :)

 

Et vous ? Quelles sont vos petites actions du quotidien pour notre belle planète ?

 

Posté par 123chroniquebebe à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]